La chatterie des Iscles

Qui sommes-nous ?

La Chatterie des Iscles est née d'une belle histoire, de celles qu'on aime raconter...

C’était il y a plus de vingt ans (déjà…), en Normandie, par une agréable journée ensoleillée (et oui ça arrive !). Michèle et Gilles (les fondateurs de la chatterie) rendirent visite à un particulier qui souhaitait se séparer d’une magnifique British Shorthair bleue. Il suffit d’un regard, d’un miaulement pour les convaincre de l’adopter. Ce fut le coup de foudre ! Pas de ceux dont la flamme s’éteint au bout de quelques jours non… de ceux qui durent toute une vie !

L’amour qu’ils éprouvèrent à l’encontre de cette adorable créature était si fort qu’ils décidèrent de devenir éleveurs de British Shorthair. Une vocation était née… qui les mena, d’abord, en Allemagne, en Pologne et même en Russie pour choisir les plus beaux reproducteurs puis, ces dernières années, dans toute la France, où de nombreux professionnels de l’élevage leur ont fait confiance en leur confiant de jolis sujets.

C’est ainsi que, depuis, Michèle et Gilles consacrent une grande partie de leur énergie et de leur temps libre à ces petites merveilles. Ils leur ont créé une chatterie privée (avec accès à un bel extérieur) dans leur nouvelle maison de Nages et Solorgues (en Occitanie, dans le Gard, entre Montpellier et Nîmes précisément). Là, mâles, femelles et chatons s’épanouissent en compagnie des enfants du couple. Ils sont aimés, câlinés, chouchoutés… jouent et se promènent en totale liberté. Les conditions sont idéales à leur épanouissement !

Heureux et en bonne santé, les chats (et chatons) sont prêts à rejoindre un nouveau foyer. Ils vous attendent...

Familiale

Expérimenté

Passionné

Le British Shorthair

est un chat digne, robuste et plutôt réservé.

Son histoire remonte à la seconde moitié du XIXème siècle où les Anglais, grands amateurs d’animaux, décidèrent d’avoir une race de chats spécifiquement anglo-saxonne. Ils les présentèrent alors, fièrement, à l’exposition féline de Londres en 1871.

Menacés d’extinction suite à la première guerre mondiale, ils furent sauver en étant croisés avec des Persans (dont la morphologie est proche). Ce métissage fut très bénéfique puisque, en plus de préserver la race, il améliora susbtantiellement leur santé !